Cela fait maintenant plusieurs décennies que je suis present, actif et contributif, dans les champs de la Formation Professionnelle Continue, en entreprise, hors enterprise, sur les territoires, et cela pour toutes sortes de collectifs, groupements professionnels, ou autres.

Cette présence a pris forme dans différentes activités.

La veille

La saisie en continu au jour le jour des tendances et des formes qui ont donné corps depuis les années 70, à ce que nous appelons la Formation Professionnelle Continue, en entreprise et hors entreprises, et cela quel que soit le cadre juridique et financier. Cela s’est traduit par des activités de publication, de réunion, et de synthèse régulière de club, de confrontation de positions et d’analyses.

Les chantiers

Veiller, saisir les formes et les tendances, n’a de sens et d’intérêt pour moi que si ce qui est ainsi perçu, compris et analysé est réinvesti dans de l’action. Ce que j’ai fait. Dans un récapitulatif récent, j’affichais avoir conduit à peu près 450 chantiers d’ingénierie. Ma philosophie, mes choix de vie m’ont amené à penser que “théorie et pratique”, comme on le dit un peu trop facilement sont étroitement liées..

Enseigner

Cette présence active et intense sur le terrain m’a conduit à rendre compte, à systématiser, à théoriser comme l’on dit, ce qui était fait ou ce qui était en train de se faire. Mais aussi a publier : Revues, Lettres confidentielles, Livres, Collection de livres, Films, Vidéos, Mulltimedias, etc. Participer à la création d’espaces où peut prendre forme une culture professionnelle partagée. Sorte de fonds commun qui permet aux acteurs, contributeurs et décideurs professionnels de bâtir ensemble des démarches positives opérationnelles efficaces. Car, s’il n’y a pas de culture partagée, ce qui ne veut pas dire “pensée unique” loin de là. Il est difficile de faire vivre et aboutir le ou les chantiers dont on a la responsabilité. Cela m’a appris à distinguer les débats inutiles des confrontations positives et constructives.

Publier

De tout cela (veille, chantier, enseignement) il nous faut garder trace. Il nous faut publier. Ce que j'ai toujours fait : revues, collections d'ouvrages, films. Aujourd'hui, les supports se multiplient et se combinent habilement entre eux. Dès maintenant vous trouverez sur le présent site : des vidéos, des pages ressources, des bibliothèques numériques, des entrepôts de connaissances, etc. Cette année 2016, nous engageons un travail d'archivage de nos travaux anciens et relançons à la fin du premier semestre de nouvelles publications.

Cette présence, ce qui se dit en termes de veille, de chantier, de penser avec son chantier, de publier, enseigner, partager, et surtout de participer à la création d’un fonds commun (culture professionnelle) est pour moi, toujours active et productive.

J’ai donc décidé de la rendre publique et surtout utile dans le présent de la Réforme 2014. Actions à conduire mais aussi actes de transmission et de partage avec les plus jeunes qui portent intérêt à ce métier et souhaitent au moins pour un temps s’y investir.