Présentation du séminaire

La réforme de 2014 appelle des démarches et des manières de faire qui articulent les besoins en compétence des salariés avec les besoins en compétence des entreprises. Les salariés visent une certification reconnue. Les entreprises visent une meilleure maîtrise des processus de production, des produits de meilleure qualité et des services qui satisfont le client.

Le séminaire présenté ci-après propose sept ingénieries pour concevoir et mettre en oeuvre des politique de compétence en entreprise, intégrant et articulant les intérêts des salariés, les intérêts de l’entreprise.

Chacune des séquences de ce séminaire est équipée en outils éprouvés, déjà mis en œuvre dans des situations de production et de formation. Ces outils et ces ingénieries reposent sur une très longue expérience de l’accès aux compétences professionnelles en situation de travail en entreprise.

Objectif du séminaire

Ce séminaire a pour objectif de faire acquérir à des responsables d’entreprise (responsables de formation, RH ou responsable de production) les outillages et gestes professionnels qui permettent de mettre en place de manière effective une politique compétence dans les différentes unités de production de l’entreprise.

Par politique compétence de l’entreprise, nous entendons ici et dans ce séminaire des choix et des décisions qui articulent les intérêts compétence de l’entreprise avec les intérêts compétence des salariés, pour une période donnée et dans un contexte donné

Pour faire court, il nous paraît aujourd’hui plus important de penser en termes de politique compétence (cf. la définition que nous venons de donner) plutôt que terme de plan de formation académique et classique tel que nous les avons pratiqués pendant des décennies. La notion de politique compétence marque la volonté de combiner les intérêts de l’entreprise et des salariés.

Personnes concernées

Ce séminaire a été conçu pour les décideurs compétence en entreprise, personnel de production, personnel RH ou personnel formation. Ce séminaire s’adressera également en groupes séparés à des consultants qui se reconnaissent dans ces démarches et qui veulent la proposer à leurs partenaires entreprises.

Il y a donc deux groupes professionnels concernés par ce séminaire :

- les décideurs compétence en entreprise,

- les consultants et "ingénieristes" susceptibles de mettre en œuvre cette démarche en entreprise.

Programme du séminaire

Le programme de ce séminaire est organisé en trois grandes parties.

31 – Ingénierie des politiques et des situations

Première partie : les politiques compétence en entreprise, unité de production, atelier, groupe ou sous-groupe de l’entreprise.

Comment bâtir ces politiques compétence (ingénierie des politiques) ?

Comment utiliser les situations spécifiques de l’entreprise, les opportunités marchés et/ou développements techniques qui peuvent permettre de développer les politiques compétence (ingénierie des situations et ressources) ?

32 – Ingénierie des parcours

Deuxième partie : les ingénieries de parcours proposées aux salariés.

Trois types d’ingénieries peuvent être mis en œuvre. Elles correspondent chacune à l’une ou l’autre des situations des salariés intéressés par l’acquisition compétence en lien avec leur volonté d’obtenir une certification et la volonté de l’entreprise d’obtenir une meilleure performance de leurs collaborateurs.

  • Ingénierie des parcours d’expérience: cette ingénierie concerne ceux qui n’ont pas de formation de base en lien avec les activités qu’ils exercent, pas plus qu’ils n’ont fait de parcours de professionnalisation en lien avec ses activités.

Ils ont néanmoins une expérience réelle et quelquefois soutenue de l'autorité professionnelle de référence. Ils sont reconnus dans l'entreprise. La question posée : comment valoriser et faire reconnaitre cette maitrise de l'activité professionnelle. Comment leur faire acquérir les savoirs de référence, etc.

  • Ingénierie des parcours de formation: cette ingénierie vise la mise en place de démarches adaptées à ceux qui souhaitent acquérir une formation de base reconnue et certifiée en lien avec les activités qu’ils sont les leurs dans l’entreprise où ils se trouvent ou dans des entreprises semblables.
  • Ingénierie des parcours de professionnalisation: ces démarches et ingénieries concernent ceux qui ont acquis les bases du métier, les bases théoriques, ont une expérience partielle ou complète, première ou approfondie du métier - peu importe - et qui souhaitent acquérir une meilleure maîtrise des processus métier, acquisition qui leur permettra d’être reconnus comme des professionnels certifiés.

33 – Ingénierie des pratiques d’accompagnement et des accès aux certifications

Troisième partie : ingénierie des pratiques d'accompagnements et ingénierie des logiques d’accès aux certifications métier.

 

Cette troisième partie proposera aux participants un accès aux outillages et démarches leur permettant de mettre au point :

  • des formes d’accompagnement interne à l’entreprise permettant aux personnes en formation d’accéder à ce qui est visé dans l’un ou l’autre des parcours ci-dessus nommés expérience, formation et professionnalisation,
  • mais aussi d’entrer dans une logique de préparation à la reconnaissance officielle des acquisitions de compétence que ces différents parcours leur auront permis d’acquérir.

Méthodes

Ce séminaire mettra à disposition des participants :

 

  • les connaissances théoriques nécessaires à une bonne maîtrise des trois grandes familles d’ingénierie précédemment décrites,
  • des analyses de cas réels montrant comment en entreprise ces ingénieries ont pu être mises en place,
  • des entraînements adaptés aux réalités variées de chaque participant pour maîtriser les outils mais aussi les mettre en œuvre dans leurs entreprises de référence.

 

Les formats du séminaire

Ce séminaire existe en deux formats :

Module de prise en main

Un format de prise en main des outillages et démarches d’une journée (1 jour),

Module d'entrainement

- un format d’entraînement à la mise en œuvre en situation concrète et réelle (si possible celle de l’entreprise) des outillages acquis pendant la formation (2 jours)