Un projet

Opportunité. La Réforme de la Formation Professionnelle Continue de 2014 nous offre une opportunité, bien réelle est bien présente de penser à nouveaux frais, nos activités professionnelles d’ Intervenant, Conseil et Formateur

 Tendances lourdes. La réforme 2014 est opportunité. Le fonds qui nous guide et nous invite à fournir à nouveau du projet ce sont les changements profonds dans les manières d’accéder aux savoirs et compétences mais aussi les manières de les documenter de les enrichir et de les faire reconnaître et certifier qui ont progressivement pris forme ces dernières années.

Ingénierie Dans le fonds commun dont nous parlions précédemment les démarches qui vont permettre de favoriser l’accés aux savoirs et compétences, cela s’appelle “Ingénierie”. C’est-à-dire, concevoir et mettre en place des démarches et dispositifs permettant à des individus ou à des groupes, d’accéder à ces savoirs et manières de faire, qui leur permettront de s’affirmer progressivement comme “des hommes de métier”.

L’ingénierie et son renouvellement.L’ingénierie n’est pas une pratique de forçage visant à dominer et à rendre conformes (conforme à quoi ?) les pratiques d’accès aux savoirs et de transmission des compétences. L’ingénierie se pense et prend forme à partir de ce qui se déplie et émerge chaque jour dans les réalités sociales et professionnelles des univers de la production. L’une de ses qualités premières et de chercher à se penser et à se déplier au plus près du vivant, organique, social et économique ou encore discursif. Elle est sans cesse menacée par la fausse opérationalité celle qui met en avant le construit des dispositifs d’action au détriment des évolutions, et transformations incessantes des situations socio-professionnelles .

Le cœur de notre projet. C’est effectivement là que se trouve le cœur de notre présent projet. Renouveler les pratiques, manières de faire et de penser les ingénieries utiles à l’accès aux savoirs et à la transmission des compétences professionnelles qui sont utiles, positivement utiles pour ceux et celles qui veulent s’accomplir dans un métier quel que soit par la suite les formes et statuts de ce métier.

Et pour ce faire,

Le présent site propose

Des initiatives, intervention conseil formation, qui permettront à ceux qui le souhaitent d’accéder à la maîtrise de ces nouvelles formes d’ingénierie. Proposition classique de celui qui a fait du chemin et propose à ceux qui ne l’on pas encore fait, ce chemin, d’avoir accès aux ressources de toute nature que le cheminant a accumulé pendant ses voyages.

Des ressources. Car il ne suffit pas de dire je suis en capacité de vous former et de vous conseiller à ceci ou à cela. Il faut aussi pouvoir montrer que cette prétention à former, à guider, a conseiller se nourrit d’une présence active (veille), d’une expérience de chantier effectivement conduits et aboutis, de travaux méthodologiques et théoriques que l’on est en capacité de présenter de discuter et partager. Et il s’agit bien de chantier et non pas d’études faites sur des chantiers conduits par d’autres. La nuance a son importance.

Ressources amies et archives. Mais il n’y a pas que les ressources issues de nos parcours et expériences il y a aussi celles produites est éditées par des organisations groupe ou personnes professionnelles amies et proches. Et puis il y a les archives des ressources disons de plus de 10 ans que bien souvent un oubli néglige ou auxquelles on n’a pas accès parce qu’elles n’ont pas été formalisées et mémorisées ce qui est fort regrettable. Les connaître et les apprécier évite souvent de refaire ce qui a déjà été fait et bien fait.

L’archive nous ramène au présent et nous rend disponible pour lui et son rendement.

Voilà en quelques mots le résumé ce que vous trouverez dans ce site

Une présence

Cela fait maintenant plusieurs décennies que je suis present, actif et contributif, dans les champs de la Formation Professionnelle Continue, en entreprise, hors enterprise, sur les territoires, et cela pour toutes sortes de collectifs, groupements professionnels, ou autres.

Cette présence a pris forme dans différentes activités.

La veille. La saisie en continu au jour le jour des tendances et des formes qui ont donné corps depuis les années 70, à ce que nous appelons la Formation Professionnelle Continue, en entreprise et hors entreprises, et cela quel que soit le cadre juridique et financier.
Cela s’est traduit par des activités de publication, de réunion, et de synthèse régulière de club, de confrontation de positions et d’analyses.

Les chantiers. Veiller, saisir les formes et les tendances, n’a de sens et d’intérêt pour moi que si ce qui est ainsi perçu, compris et analysé est réinvesti dans de l’action. Ce que j’ai fait. Dans un récapitulatif récent, j’affichais avoir conduit à peu près 450 chantiers d’ingénierie. Ma philosophie, mes choix de vie m’ont amené à penser que “théorie et pratique”, comme on le dit un peu trop facilement sont étroitement liées..

Le “Penser avec son chantier”. Je préfère cette formule à celle qui décline les différentes combinaisons possibles entre le théorique et le pratique. J’ai appris à penser avec mes chantiers. Je veux dire par là et très simplement que la construction d’une solution, de plusieurs solutions à un problème posé, nous fait obligation à comprendre la situation dans laquelle le problème est posé, donc à être capable de l’analyser, à faire l’inventaire des formes possibles de solution et de leur appareillage technique, etc… Cela suppose bien entendu que l’on accepte que l’on trouve quelque aisance à être présent sur le chantier et à mobiliser les cultures professionnelles disponibles ainsi que les fondamentaux de ces cultures.

Publier, partager. Enseigner. Cette présence active et intense sur le terrain m’a conduit à rendre compte, à systématiser, à théoriser comme l’on dit, ce qui était fait ou ce qui était en train de se faire. Mais aussi a publier : Revues, Lettres confidentielles, Livres, Collection de livres, Films, Vidéos, Mulltimedias, etc.

Participer à la création d’espaces où peut prendre forme une culture professionnelle partagée. Sorte de fonds commun qui permet aux acteurs, contributeurs et décideurs professionnels de bâtir ensemble des démarches positives opérationnelles efficaces. Car, s’il n’y a pas de culture partagée, ce qui ne veut pas dire “pensée unique” loin de là. Il est difficile de faire vivre et aboutir le ou les chantiers dont on a la responsabilité. Cela m’a appris à distinguer les débats inutiles des confrontations positives et constructives.

Cette présence, ce qui se dit en termes de veille, de chantier, de penser avec son chantier, de publier, enseigner, partager, et surtout de participer à la création d’un fonds commun (culture professionnelle) est pour moi, toujours active et productive.

J’ai donc décidé de la rendre publique et surtout utile dans le présent de la Réforme 2014. Actions à conduire mais aussi actes de transmission et de partage avec les plus jeunes qui portent intérêt à ce métier et souhaitent au moins pour un temps s’y investir.